Tanguy Châtel
Tanguy Châtel

Formations "Sens et Fin de vie"

Sauf indication contraire, les formations sur demande sont proposées sur un mode co-élaboratif (travail réflexif en ateliers) pour des  groupes inférieurs à 30 personnes et sur un mode plus magistral au-delà. Le mode co-élaboratif est construit sur la séquence suivante :

  • Cadrage théorique
  • Echanges en ateliers
  • Mise en commun du contenu des ateliers et discussion en groupe plénier
  • Synthèse et remise en perspective

Liste des formations proposées

Public : professionnels et bénévoles

  • FV1 : Au seuil de notre humanité : le rapport à la limite (co-élaboratif, 1 jour)
  • FV2 : Être et paraître (co-élaboratif, 1 jour)
  • FV3 : La souffrance spirituelle : la comprendre et l'accompagner (co-élaboratif, 1 à 2 js)
  • FV4 : Media training "questions de fin de vie" (théorie et entrainement, 2 à 5 jours)
  • FV5 : Accompagner une personne en syndrome de "glissement" (co-élaboratif, 1/2 j)
  • FV6 : Accompagner des personnes mutiques (co-élaboratif, 1/2 j)
  • FV 7 : Socio-anthropologie de la mort (enseignement, 1 jour)
  • FV 8 : Professionnels : accompagner les familles face à la fin de vie et le deuil (enseignement,  1 jour)
  • FV9 : Professionnels : entre nourrir et mourir, faim et fin de vie (co-élaboratif, 1 jour)

FV1 : Au seuil de notre humanité : le rapport à la limite (co-élaboratif,1 jour)

Cette formation consiste en un partage et une réflexion de groupe autour du rapport à la limite : les limites de la personne malade ; les limites de celui qui l’accompagne ; les limites imposées par l'institution ou par la société.

Partant de l’expérience de chacun, il s’agit d’identifier l’espace sur le seuil des limites posées ou imposées, et ce qui pousse à les respecter au risque d'un immobilisme de rencontre, à les dépasser au risque de la transgression, à se dépasser au risque de l’épuisement. 

L’ambition de cette formation est d’aider à développer une pratique de l’accompagnement plus consciente, plus ajustée, plus riche.

FV2 : Être et paraître (co-élaboratif,1 jour)

L'objectif de cette formation est de s'interroger en petits groupes sur le cheminement intérieur - du paraître vers l'être - des personnes confrontées à des évènements graves (comme la maladie) provoquant une perte des apparences antérieures (et parfois de l'identité).

Il est ensuite de permettre à ceux qui les accompagnent de comprendre le processus et de disposer d'un éventail de repères pour pouvoir accompagner avec respect, égards et perspicacité dans une qualité de présence attentionnée et lucide, le délicat chemin du paraître vers l'être . 

FV3 : La souffrance spirituelle : la comprendre et l'accompagner (co-élaboratif,1 à 2 jours)

Dans la visée de la santé globale, sous l'influence des soins palliatifs notamment, la question spirituelle est en train de regagner progressivement le domaine du soin au sens large. Quelle place réserver à la "souffrance spirituelle" dans le contexte essentiellement médical, public et laïque d'une société sécularisée, à l'heure où les épreuves (maladie, vieillissement, ruptures) font jaillir fortement la question du sens  ? C'est l'objet de cette formation qui  propose :

  • des éléments pour distinguer "le spirituel" de la religion, de la philosophie, etc.
  • d'identifier les contenus et les enjeux des notions de besoin , souffrance et soin "spirituels",
  • de donner quelques repères précis pour les prendre en compte dans les pratiques professionnelles dans le respect du principe de laïcité,
  • d'étudier les enjeux individuels et collectifs qui s'y rattachent. 

FV4 : Media-training "questions de fin de vie" (théorie et entrainement, 2 à 5 jours espacés) 

Les questions de fin de vie sont de plus en plus au coeur de la société et de l'actualité : elles sont de plus en plus médiatisées alors qu'elles sont de plus en plus complexes. Les acteurs de la fin de vie (soignants, autres professionnels, bénévoles) sont donc souvent sollicités pour en parler auprès du grand public ou dans les médias, pour nourrir le débat public ou intéresser de futurs bénévoles. Pouvoir porter une parole simple, éclairée et éclairante sur ces sujets délicats et complexes requiert un minimum de préparation. 

 

L'objet de cette formation sur 2 à 5 jours est donc de  proposer :

  • d'aider les personnes à se sentir à l'aise dans le fait d'intervenir en public sur ces sujets
  • leur permettre de témoigner de leur pratique en des termes simples et à partir d'une posture tranquille
  • de connaître, pouvoir expliquer et faire réflechir sur les nombreux enjeux : sanitaires, sociaux, philosophiques, éthiques, politiques, etc. 
  • de repérer les modes (témoignage public, conférence, presse écrite, radio, télé) avec lesquels chacun se sent le mieux à l'aise
  • de s'entrainer en groupe avec des exercices pratiques sur plusieurs séances

FV5 : L'accompagnement des personnes en syndrome de "glissement" (co-élaboratif, 1/2 jour) 

Cette formation aborde la situation de personnes (âgées, dépressives, apathiques, etc.) qui perdent inexorablement goût à la vie et se laissent glisser jusqu'à éventuellement mourir.

La formation délivre quelques clés de compréhénsion du vécu de la personne en glissement et permet à chacun de travailler ses résistances personnelles à ce glissement (puissance, désir de sauver) pour identifier une manière plus juste d'accompagner. 

FV6 : L'accompagnement des personnes mutiques (co-élaboratif, 1/2 jour) 

Cette formation aborde la situation de personnes mutiques incapables ou non-désireuses de communiquer.

La formation délivre quelques clés de compréhénsion du vécu de la personne mutique et permet à chacun de travailler son rapport personnel à la parole, au silence, au vide, à la relation pour identifier une manière plus juste d'accompagner. 

FV7 : Socio-anthropologie de la mort (enseignement, 1 jour)

Cette formation dispense des repères historiques, anthropologiques et sociologiques pour apprécier l’évolution du rapport à la mort au cours des époques et pour mieux comprendre les raisons modernes du déni de la mort et les nouveaux enjeux de soin et de société. Car le rapport de la mort, quelque soient ses formes, demeure l'épine dorsale de toute société et le révélateur de chaque époque.

FV8 : Accueillir et accompagner les personnes en deuil (enseignement, 1 à 2 jours)

Devant le déni social et la médicalisation croissante, les familles qui perdent aujourd'hui un proche sont de plus en plus désemparées et livrées à elles-mêmes. La rencontre avec un professionnel (des soins palliatifs, du funéraire) ou avec des bénévoles d'associations  est parfois le premier moment où il peut aborder ces questions bouleversantes en étant accueilli et entendu. Dans ces conditions, l'accompagnement de la fin de vie et du deuil devient une compétence à part entière.

L'objectif de cette formation est de permettre aux personnes en situation d'accompagner le deuil de disposer de repères théoriques et éthiques pour mieux comprendre la personne endeuillée et savoir comment se montrer à son écoute sans trop s'exposer au dangers d'une relation sous-tendue par la souffrance et la mort.

FV9 : Professionnels : entre nourrir et mourir, faim et fin de vie (co-élaboratif, 1 jour)

Nourrir, faire manger, donner à boire sont des gestes élémentaires et archaïques. Aujourd'hui, ils sont également devenues des éléments du soin. Ils s'imprègnent alors de la complexité de la science médicale (nutrition et hydratation artificielle notamment), ce qui pose la question de leur caractère "naturel". Ces gestes si essentiels à la vie prennent une dimension et une signification toute particulière en fin de vie.

 

Cette formation vient aider à penser l'action soignante et les enjeux éthiques qui se tiennent derrière les questions d'alimentation, de nutrition, d'hydratation, de faim, de soif, de plaisir, de repas, de rites, de langage... mais aussi de maintien, de limitation ou d'arrêt... de traitement ou de soin... jusqu'aux nourritures plus subtiles et non moins essentielles (affectives, psychiques, émotionnelles, sociales, spirituelles...).

 

Interventions dans des formations diplômantes

Enseignements annuels depuis 2006 dans les :

  • Master éthique de l’espace éthique de l’APHP-Université Paris 11
  • DU d'éthique de l'université de Picardie 
  • DU deuil de l’espace éthique de l’APHP-Université Paris 11
  • DU et DIU de soins palliatifs des universités de Paris 11, Rouen, Limoges, Cergy-Pontoise
  • DU de soins gérontologiques de l’université de Lille
  • EFFA : Ecole de formation des conseillers funéraires, des maîtres de cérémonie et des thanatopracteurs.
Tweets de tanguy chatel @tanguychatel

Tanguy Châtel

(33) (0)6 75 06 76 15 

contact@tanguychatel.fr